Accueil

Bienvenue en Bretagne !

Partant du constat que plusieurs prénoms de notre région demeurent sans histoire ni signification connue, j’essaie de retracer leur origine et de donner une étymologie à ces prénoms. Je réalise ce travail  pour réveiller nos consciences : pour cela, je consulte de nombreux ouvrages, et bénéficie de la complicité de plusieurs spécialistes brittoniques.

Je me suis investi dans cette activité passionnante qui me fait découvrir la richesse de la Bretagne du IVème au VIIIème siècle, et je souhaite vous faire partager ce plaisir. Je vous propose à travers ce travail de redécouvrir l’histoire de nos ancêtres, ceux qui ont laissé leurs souvenirs dans les paroisses, les lieux de cultes et dans la toponymie de notre région.

L’inscription des prénoms bretons à l’Etat-Civil a parfois fait des difficultés, car elle n’est autorisée que depuis la loi du XI Germinal An XI (premier avril 1803).

Jean-Jacques Le Goarnic (Manrot), militant breton, devient célèbre dans les années 60 pour avoir donné des prénoms bretons à ses 12 enfants : Garlonn, Patrig, Katell, Gwenn, Yann, (Adra)Boran, Morgann, Maïwenn, Gwendal, Diweza, Sklerijenn, Brann, certains ayant été acceptés, d’autres non.

Les enfants dont les prénoms avaient été refusés ont été privés d’état-civil, et les parents inculpés pour non déclaration d’enfants (affaire qui s’est terminée par un non-lieu).

Un jugement d’une Cour européenne les déclarait de « citoyenneté européenne et de nationalité bretonne. » à défaut de nationalité française.

Prénoms Bretons

Terme exact

Dernière mise à jour le 29 juillet 2014